A

Chaque puits soumis à la fracturation hydraulique soutient plus de 250 emplois, dont un grand nombre est occupé par des ouvriers qualifiés qui reçoivent une formation pratique complète et des occasions d’avancement. Les entreprises de fracturation hydraulique préfèrent également embaucher localement.


La profondeur du puits et le nombre de traitements nécessaires déterminent la quantité de travailleurs requis pour effectuer les travaux de fracturation. Lorsque les puits sont forés horizontalement et fracturés hydrauliquement, il faut un nombre de travailleurs considérablement plus élevé pour effectuer les travaux d’achèvement, également appelé complétion, par rapport aux puits où on utilise les technologies de forage et de complétion verticales.

Autrefois, il fallait en moyenne 75 travailleurs pour forer et achever un puits. Depuis 2014, cela n’en demande qu’entre 239 et 302.

Source : MNP LLP, 2014

Habituellement, une équipe de travail de 12 heures affectée à un site de fracturation se compose de près de 30 personnes. Cependant, cela ne représente qu’une partie de la main-d’œuvre nécessaire pendant le cycle de vie complet d’un puits de pétrole ou de gaz naturel.

On réalise divers travaux avant même que l’équipe de fracturation ne parvienne sur place, notamment pour déterminer si le site de forage sera productif et s’il peut être aménagé de manière économique et écologique. Ceux qui travaillent durant ces premières étapes sont généralement employés par la société productrice, normalement le propriétaire du puits, et se rendent sur les lieux pour la durée des travaux. On engage souvent des experts locaux en tant que travailleurs de soutien pendant la phase de planification.

La société productrice engage ensuite d’autres entreprises pour effectuer les travaux de construction du site de forage et, si nécessaire, construire des routes menant au site avant que les équipes de forage et de complétion ne fassent remonter le pétrole ou le gaz naturel à la surface.

Les travailleurs qui sont employés de façon directe lors du forage et de la complétion de nouveaux puits, y compris ceux faisant partie d’une équipe de fracturation, travaillent généralement par quarts de 12 heures selon un horaire alterné, par exemple : 14 jours de travail et 7 jours de repos, ou 7 jours de travail et 7 jours de repos. Les frais de restauration et d’hébergement sont soit pris en charge par l’entreprise, soit couverts par une indemnité journalière.

En plus des équipes de terrain, chaque entreprise de fracturation hydraulique dispose d’un service de maintenance qui emploie une variété de gens de métiers et de techniciens. Ces travailleurs sont essentiels au fonctionnement sûr et efficace des équipements, qu’ils assurent grâce à des travaux de maintenance préventive et des réparations en atelier et sur le terrain.

Pour chaque travailleur sur le terrain, on compte en moyenne un employé pour gérer d’autres aspects relatifs au fonctionnement de l’entreprise, du déploiement de personnel et de matériel sur le terrain aux activités de sécurité en passant par les ressources humaines, la gestion financière, les services administratifs et les services de recherche et de développement. Les employés de bureau travaillent généralement 8 heures par jour, 5 jours par semaine, et sont payés 52 semaines par an, y compris pendant un minimum de deux semaines de congés payés.

Une fois qu’un puits de pétrole ou de gaz naturel est en production, une surveillance et un entretien continus sont nécessaires tout au long de son cycle de vie de 20 à 30 ans, créant ainsi des emplois locaux bien rémunérés.

Enfin, une fois qu’un puits de pétrole ou de gaz naturel a atteint la fin de sa durée de vie productive, le site est remis dans son état d’origine en retirant tout le matériel et les installations, en remplaçant la terre arable et en restaurant la végétation et les forêts.

Ce graphique répertorie les emplois associés à l’exploration, au forage et à la complétion des puits de pétrole et de gaz. Certains des emplois énumérés sont occupés par plusieurs personnes par emplacement, et on observe des chevauchements entre eux au cours des différentes étapes situées avant, pendant et après la durée de vie productive d’un puits.

Les emplois tout au long du cycle de vie d’un puits

Source : Association des Services Pétroliers du Canada (ASPC)

 

Pour en savoir plus sur les exigences relatives à la formation et à la certification, les responsabilités et la nature du travail associés à l’emploi dans l’industrie Canadienne du pétrole et du gaz, consultez la page

https://www.careersinoilandgas.com/fr

Quels sont les emplois associés à la fracturation?

Est-ce que la fracturation contamine les eaux souterraines?

Qu’est-ce que la fracturation hydraulique?

Existe-t-il des règles encadrant la fracturation au Canada?

Combien de temps demande une opération de fracturation?

Pourquoi recourir à la fracturation?

La fracturation peut-elle provoquer des séismes?

De quoi se compose le fluide de fracturation?

No Results